Accueil > Des documents > Arte : « Il était une fois... Notre terre » > L’eau précieuse dans le monde

L’eau précieuse dans le monde

lundi 4 novembre 2013

- Réalisation : Albert Barillé

Le Film

Présentation

Simon, de notre club, accueille Mounia à l’aéroport de Mexico. Celle-ci revient de Mérida où elle voulait étudier les problèmes de l’eau. Son constat n’est guère réjouissant : eau rare et guère propre que doivent consommer les habitants de cette ville de 400.000 habitants ! Tous deux pensent à la vénération qu’éprouvaient les amérindiens pour l’eau ! (on voit leurs danses sacrées).

Simon n’est guère plus réjoui quant à la situation à Mexico, qu’ils vont visiter avec un jeune guide, José. Nappes souterraines épuisées et sol qui s’affaisse de ce fait. Il faudrait à cette mégapole 25 fois plus d’eau, mais on ne sait où la chercher ! Peut-être à la mer, à dessaler ?

Ali, lui a voulu visiter la Mer d’Aral, cas d’école de la bêtise des hommes. C’était là, et nous le voyons, une superbe réserve d’eau turquoise potable, l’une des plus importantes du monde. Mais de savants planificateurs ont voulu créer là des superbes plantations de coton et, pour cela, détourner les fleuves qui alimentaient le lac. Alors celui-ci s’est tari. Nous voyons tout cela et quantité de bateaux échoués là depuis des années. Quant aux récoltes de coton…

Annie, elle, s’est rendue en Chine, au barrage des Trois Gorges, en construction. Étonnant ! Gigantesque ! Il va couvrir d’énormes besoins. Mais à quel prix ?... Villes submergées, quantité de gens chassés de chez eux. Larges nappes stagnantes qui vont polluer !

Jumbo voudrait comprendre pourquoi l’eau nous est si limitée. Et d’où provient-elle ? Et Maestro d’expliquer, et de dire entre autre qu’à 5% plus près du Soleil, la Terre devenait aride comme Mars, et à 3% plus loin un bloc de glace… A quoi tient la vie...

- Et ne peut-on augmenter la quantité d’eau disponible ? - demandera Psi.

- Eh non, c’est depuis toujours, la même quantité d’eau qui circule, et celle que nous buvons est la même que celle que buvaient les dinosaures (on voit).

Et c’est l’heure des conclusions, des suggestions et toute la classe s’y implique. Bien sûr, prendre des douches en place de bains, démultiplier les chasses d’eau etc. est utile et si chaque Français économisait 10 litres d’eau par jour, c’est la consommation d’une ville comme Paris qui se trouverait assurée. Mais tout ceci, ce sont des économies dans un dé à coudre -dira Maestro- les 0,3% de l’eau impartie à l’homme. Alors ?

- Creuser des puits en Afrique, aux Indes, ailleurs, partout où existent des nappes phréatiques.

- Retraiter les eaux usées partout. Recueillir l’eau des pluies.

Pourvoir à ceux qui en ont besoin des moyens de purifier leur eau. Leur adresser des kits filtrants, qui rendent l’eau buvable.

Inciter, presser les scientifiques de trouver des solutions à l’eau insalubre-

Et Maestro de conclure :

- Il faut, tout de suite, des lois strictes contre tous les abus, toutes les nuisances, les pollutions des industriels, des agriculteurs, des gens- Très vite ! Car dans quelques petites décennies deux à trois milliards de gens vont manquer d’eau.

De cette eau qui est la vie !

Les livres de la Malle qui en parlent ?

Des livres aussi ?

Après avoir lu ou regardé ce document, allez voir dans la Malle si des livres parlent, pour vous, de la même chose. Ou les livres qui ont un lien, toujours pour vous. Bref, ce qui est dit là dans cette page à côté de quel livre le mettriez-vous ?

Répondre à cet article

Informations...

  • Des livres ?

    Voilà, nous avons choisi 200 livres. Certains peuvent apparaître comme ayant bien leur place dans cette « Malle Environnement » mais peut-être avons-nous commis des erreurs.
    Il faut dire que l’on a eu très peu de temps pour que les Malles soient prêtes pour la rentrée.

  • Des documents ?

    Mais il n’y a pas que les livres pour explorer un monde de questions... D’autres documents peuvent nous aider.

    Et puis, durant des années, des centaines d’enfants ont travaillé sur des sujets tout proches. Ces travaux, ils vous sont proposés comme aide à d’autres réflexions, d’autres compréhensions...

  • Des activités ?

    Des livres, des documents... Pour en faire quoi ?

    Vous trouverez ici un catalogue d’activités possibles. Des enfants les ont déjà essayées et vous proposent avec leurs mots comment les réaliser.

  • Auteurs ?

    - Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris
    - Centre Paris Lecture
    - Animatrices et animateurs Lecture de la Ville de Paris

    - Réalisation technique : Robert Caron
    - Bandes dessinées : Boutanox

    Remerciements aux participants de la liste Spip et tout particulièrement à Bernard Blazin et Maïeul Rouquette.

  • Informations ?

    20 malles thématiques pour tout Paris (5 sur le thème de l’Art, 5 sur Vivre ensemble, 5 sur Environnement, 5 sur Mutins, mutants).

    Dimensions des malles : la malle contient 4 cubes métalliques de couleurs vives
    Lieu de stockage : centre de ressources « Paris lecture » – 40, rue Corvisart – 75013

    Contenu : 160 à 200 livres en lien avec le thème, 5 tablettes numériques pour documents complémentaires et récolte des travaux des enfants.

    Disponibilité : le CPL prévoit un accompagnement correspondant à 3 types d’usages :
    - utilisation des malles sur des sites désignés par les CAS/PE sur des périodes de l’ordre de 6 semaines avec animateur CPL. Intervention sur les temps péri et extra scolaires et temps ARE ;
    - utilisation des malles dans le cadre des nouvelles actions lecture scolaires avec liens renforcés sur le périscolaire, CLSH et ARE ;
    - utilisation des malles avec les animateurs volontaires qui souhaiteraient s’impliquer dans un « Comité de pilotage des Malles ».

    Remarque : les porteurs de projets peuvent avoir une idée du contenu de chacune des malles en consultant les sites suivants :
    - http://malle-arts.org
    - http://malle-ensemble.org
    - http://malle-environnement.org
    - http://malle-mutins.org